Le cheval meurt, sa selle reste. L’homme meurt, son nom reste.

Donner le meilleur de soi

Le cheval meurt, sa selle reste. L’homme meurt, son nom reste.

(Desalmand et Stalloni, 2014 :65)